Trujillo (24/06-26/06)

IMG_7700rMardi midi, nous quittons Lima pour Trujillo, ville située sur la côte au nord de Lima où nous pourrons visiter des sites archéologiques.

Le trajet en bus dure 10h et nous permet de découvrir des paysages variés : d’autres quartiers de Lima, des paysages lunaires, des champs de canne à sucre… Les parents de David sont aux 1ères loges : on leur a choisi les 2 premières places à l’étage. Ils peuvent ainsi bien profiter du paysage et Nicole peut vérifier que les chauffeurs conduisent bien :-)

Nous arrivons dans la soirée à Trujillo, nous sommes accostés par des taxis qui ne nous laissent même pas regarder tranquillement la carte de la ville. En plus, ils prennent cher. Désolés les gars, on va sortir de la gare de bus pour ne pas se faire arnaquer et on a bien raison. Nous tombons sur un chauffeur sympa qui est aussi arbitre de foot et qui nous prend 50% moins cher que les autres phénomènes dans la gare de bus.

Le taxi nous laisse devant notre hôtel « Due ». L’hôtel est récent, moderne, confortable, les chambres sont belles, on a même une baignoire dans la chambre. Les propriétaires sont hyper sympas et se mettent en 4 pour nous satisfaire. On paie à peine 20€ la chambre, c’est vraiment une super adresse !

Le lendemain matin, nous réservons notre journée en mini-bus direction le site de Chan Chan, ensemble de palais construits par le peuple Chimu, ancêtres des Incas, il y a environ 1500 ans. Il y a 9 palais mais un seul se visite. A chaque fois qu’un roi mourait, son palais servait de mausolée pour lui et tous ceux qui l’accompagnent dans l’au-delà. Des sacrifices humains avaient lieu pour accompagner le roi dans l’inframonde. Seul le sang de la victime était offert, pas son corps. La victime, afin de moins souffrir (on n’était pas là pour vérifier) buvait un breuvage au cactus appelé le San Pedro car, grâce à cette boisson, le sacrifié voyait St Pierre ! Le successeur du roi quittait alors ce palais pour vivre dans un autre et ainsi de suite.

A l’époque, cette ville s’étendait sur 25 km2. Il en reste 14km2 et le site (c’est quand même dommage) est séparé en 2 par la Panaméricaine.

Le peuple vivait à l’extérieur. Seuls le roi et ses sujets vivaient à l’intérieur. Nous arrivons d’abord sur une cour cérémonielle avec une excellente acoustique. Le peuple amenait ses offrandes pour le roi. Environ 40% du site sont d’origine, 30% restaurés et le reste reconstruit (les murs). Il y a les greniers à céréales, les greniers à céramique, les greniers à offrandes.

IMG_7714r IMG_7711r IMG_7700r IMG_7720r

Tout en haut, il y a le mausolée du roi  avec 48 tombes autours (les jeunes sacrifiés, les lamas parce que fallait pas y aller à pied dans l’autre monde). Ils ont aussi une assemblée avec 24 niches où s’asseyaient leurs députés de l’époque. Très complet ce palais, heureusement qu’on a les explications de la guide parce que ya pas écrit grand-chose.

IMG_7722r IMG_7717r
Sur le site, quelques chiens errent. Ce sont les descendants des chiens qui vivaient à l’époque parmi le peuple Chimu. C’est une race qui est protégée car il n’en reste plus beaucoup. En même temps, y sont pas très beaux ces chiens, jugez vous-mêmes !

IMG_7726r IMG_7706r

Nous allons ensuite déjeuner à Huanchaco près de la plage. Nous sommes dans un resto avec vue sur la mer. On observe des embarcations en roseau qui prennent la mer et affrontent les énormes vagues. Quelques surfeurs sont là aussi et surtout des cormorans et des pélicans.

IMG_7728r

Nous enchaînons avec un spectacle de chevaux péruviens réputés pour la légèreté de leur pas et parce qu’ils marchent en avançant les 2 pattes de gauche puis les 2 de droite. Un cavalier nous fait même la démonstration un verre de pisco (qui pourrait plutôt être de l’eau) rempli à la main : pas une goutte ne s’échappe du verre. Quelle douceur !

IMG_7772r

Des danseurs, habillés en tenue traditionnelle, nous font une démonstration de Marinera et dansent avec les chevaux. Ils tournent sur eux-mêmes, reculent, font des pas sur le côté. Balaises, c’est bien beau !
IMG_7808r IMG_7793r IMG_7791r IMG_7810r IMG_7798r IMG_7778r IMG_7774r IMG_7763r IMG_7746r

Allez, direction le dernier site : Huaca del sol y huaca de la luna. Huaca del sol était le site administratif et politique de la ville. Il ne peut se visiter, on l’observe juste de l’extérieur. Huaca de la luna était un temple religieux qui date d’il y a 1500 ans et qui fut découvert en 1991. Sur ce site, il y a 5 temples construits les uns par-dessus les autres. Ils en construisaient d’abord un puis le fermaient et en construisaient un autre par-dessus et ainsi de suite.

IMG_7843r IMG_7848r IMG_7842r

Nous voyons certains murs des temples avec des sculptures très colorées de dieux. Tout n’est pas mis à nu car cela ne résisterait pas à l’usure du temps. Les façades des temples représentent ce qu’ils voient. Ils écrivent en quelque sorte leur histoire : danseurs, combattants qui s’affrontent pour le sacrifice, serpent… Tout est originel, rien n’a été restauré. C’est impressionnant et riche en couleurs. Sur ce site, ils ont retrouvé 70 squelettes, preuves des sacrifices humains qui étaient faits.

Nous rentrons à Trujillo après une journée bien remplie et faisons un petit tour.

Le jeudi, nous profitons de la ville : plaza de armas avec cathédrale magnifique. La façade est de couleur ocre, très bien entretenue, le Christ se tient debout au-dessus de la cathédrale et l’intérieur est splendide : plafonds lumineux et colorés, belles statues. Ils sont très croyants et les fleurs naturelles sont très présentes. D’autres bâtiments très colorés sont situés autour de la plaza de armas.
IMG_7881r IMG_7873r

Au centre de la place, une statue représentant la liberté. En effet, Trujillo fut la 1ère ville indépendante du Pérou, elle a eu lieu eu 1820 et l’indépendance nationale en 1821. D’ailleurs, le lendemain soir a lieu l’élection de miss Libertad, quel dommage que nous ne soyons pas là !!!

Petite pause gouter au marché, miam !

IMG_7870r IMG_7872r IMG_7862r

Nous profitons de la rue piétonne, David va chez le coiffeur et se paie une coupe très réussie faite en 15 minutes à 3 soles (à peine 1€). Et comme si cela ne suffisait pas, le coiffeur offre un soda, des biscuits ou une sucette. On laisse un pourboire de 2 soles à la coiffeuse, ce qui double presque le prix de la coupe :-) C’est sûr, David reviendra au Pérou pour se faire coiffer !

IMG_7855r

Le soir, nous prenons le bus de nuit pour Huaraz. Nous avons des fauteuils tout confort mais la nuit n’aura pas été des meilleures quand même.

Laisser une bafouille

*