Piura, rencontre avec Bania (01/07 – 02/07)

IMG_7950rNous arrivons avec du retard à Piura vers 9h30. Nous cherchons un hôtel et tombons sur l’hospedaje San Carlos en plein centre qui nous convient.

Nous sommes à Piura pour rendre visite à ma filleule, Bania ainsi qu’à sa famille et à sa communauté. Je parraine Bania, 14 ans, via l’association Plan qui œuvre principalement pour le développement et le bien être des filles et des garçons dans le monde. Pour ma part, j’avais choisi de parrainer une Péruvienne car je parle espagnol et que nous ne connaissions pas encore le Pérou (et j’avais déjà en tête de lui rendre visite un jour).

Après une douche, nous sortons déjeuner, allons acheter nos billets de bus pour Cuenca en Équateur, déposons des vêtements pour une lessive et faisons quelques achats de bonbons pour la communauté de ma filleule.

Le mercredi, Bertha, de Plan Pérou nous récupère et nous commençons la journée par l’achat de livres pour le collège/lycée de Bania et de contes pour l’école primaire où œuvre Plan. L’argent que nous donnons chaque mois via Plan sert au développement de la communauté et non directement à l’éducation de Bania, tout est communautaire est c’est très bien.
IMG_7944r

Bania a un frère de 5 ans, Jordan que nous verrons le midi. Sa maman l’a eue à 18 ans (Bania aura 15 ans en novembre et sa maman 33), tout ça pour dire qu’on pourrait être ses parents ! Bania a été élevée par sa grand-mère maternelle, Alejandra, 52 ans. Ses parents sont partis travailler à Lima quand elle avait 3 ans et sa grand-mère l’a éduquée. Elle tient à Bania comme elle tient à ses propres enfants. Son petit frère vit chez ses parents qui sont revenus il y a un an à Piura.

Nous arrivons au collège de Bania. Un photographe est à l’entrée, notre visite a été préparée et nous sommes attendus. Nous rentrons dans la cour où se joue un match de volley et Bania participe. Il y a du niveau !
IMG_7940r

Une banderole a été écrite « Acceil / Bienvenidos Marie y David » (bon oui il y avait une petite faute mais l’intention était fort louable). Des ballons Plan sont accrochés ainsi que des drapeaux français. Les profs de Bania viennent me parler « Bania est très intelligente, elle travaille bien, se débrouille très bien au volley et réussira ».
IMG_7943r

Nous avons ensuite rendez-vous dans sa classe. Il y a une vingtaine d’élèves. Le directeur vient nous saluer, nous remercie pour notre parrainage et nous invite à revenir « prévenez-moi en avance quand vous revenez, je vous logerai gratuitement ! ». Trop sympa :-)

Les élèves sont invités à nous poser des questions mais ils font leurs timides. Je les décoince alors en demandant à chacun ce qu’il veut faire plus tard. Dans la classe, beaucoup de futurs ingénieurs, médecins, architectes, un cuisinier, un comptable et ma petite Bania qui veut être journaliste ! Elle ira loin ma filleule ! Ça y est, les v’là décoincés, les questions arrivent « quel est votre plus beau souvenir au Pérou ? quel endroit aimeriez-vous visiter au Pérou ? quels sont les plats typiques en France ? avez-vous goûté le ceviche ? pourquoi vous aidez les gens en difficultés ? »…

Nous nous asseyons à deux bureaux d’élèves libres et prenons la pose. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas mis les pieds à l’école !

IMG_7946r IMG_7950r

Nous remettons des livres (Le comte de Monte Cristo, Dracula, La métamorphose de Kafka…) au directeur qui nous remercie chaleureusement et nous dit qu’ici ils lisent beaucoup.

Nous filons ensuite à l’école primaire publique dans laquelle Plan intervient. Les élèves ont de 3 à 10 ans. Ils sont tous en file indienne pour nous accueillir. C’est une petite fille qui nous adresse le mot d’accueil puis nous devons nous présenter.
IMG_7973r IMG_7972r IMG_7959r

Les plus petits arrivent ensuite, ils nous encerclent puis nous demandent des autographes !!!
IMG_8002r IMG_7983r

Lorsque je sors les contes pour donner à la directrice, j’ai l’impression de revivre la mission humanitaire au Cambodge. Tous les gamins veulent un livre !!

Avant de retourner en classe, ils nous réclament un bisou, c’est touchant ! La directrice nous remercie elle aussi d’être venus, pour notre générosité.
IMG_7998r IMG_7993r

Nous repartons ensuite en direction de la maison de Bania (enfin celle de sa grand-mère). Une dizaine de personnes de la communauté sont là et Mariela, une personne chargée de la communication entre Plan et la communauté nous explique ce que Plan a entrepris ici.
IMG_8025r IMG_8023r IMG_8026r IMG_8024r IMG_8027r

Nous rencontrons les parents de Bania, assez timides puis nous discutons avec Bania et déjeunons.
IMG_8005r IMG_8014r

Alejandra, la grand-mère de Bania s’est levée à 5h pour cuisiner pour nous : du riz avec du poulet et des pommes de terre à la huancaina, typiques d’ici. Le déjeuner est très bon. Nous sommes accueillis comme des rois.
IMG_8021r IMG_8019r

Nous apprenons que Bania a gagné le concours de miss de la communauté en avril. Elle a remporté une bourse pour rentrer à l’université dans 2 ans. Pour cela, elle a dû défiler en vêtements typiques, en robe de soirée, réaliser une chorégraphie et répondre à des questions de culture générale. Elle nous montre les photos, c’est vrai qu’elle est la plus belle !

Nous offrons à Bania une tenue, à son petit frère des sweats à capuche et des bonbons pour la communauté. En échange, nous recevons nous aussi un cadeau : de jolies céramiques de couleur rose vif de Catacaos, un village à côté. Nous sommes très touchés car nous n’attendions pas de cadeau de la famille, le plus dur va être de ramener le cadeau. Ils se mettent en 4 tellement ils sont contents de notre visite !
IMG_8029r

Voilà une journée qui sera à jamais gravée dans nos cœurs et dans ceux de Bania et de sa famille !

Nous finissons la journée par une petite visite d’un marché local, très sympa.

IMG_8032r IMG_8034r

 

Une bafouille

  1. Mum

    Ca fait quoi de se prendre pr des « People » et de signer des autographes ?
    Vania est vraiment très belle et lui souhaite, de tout coeur, comme le ressent sa marraine, de devenir, peut-être, une grande journaliste
    et surtout de quelqu’un de « bien ».
    David, ton coiffeur péruvien, il faut que tu me donnes son adresse… Tu es trop beau !

Laisser une bafouille

*