Huaraz et Chavin de Huantar (27/06 – 28/06)

IMG_7909rNous arrivons à Huaraz à 5h30 accueillis par un jeune de l’hôtel. Dès notre arrivée à l’hostal Universal, nous avons droit de prendre nos chambres.
Une petite douche, une petite sieste et c’est parti !

 

Le patron nous offre même le petit déjeuner, bien copieux (nous n’avons droit qu’au petit dej du samedi normalement).
Nous partons ensuite explorer la ville, des commerçants ambulants sont installés partout dans notre rue.

IMG_7896r IMG_7894r IMG_7897r IMG_7892r

Comme d’hab, nous allons à la plaza de armas, nous réservons notre bus pour le Chavin de Huantar pour le samedi, notre bus de nuit pour Lima (samedi soir) et allons nous reposer l’après-midi. Pendant ce temps-là, il pleut mais nous on est à l’hôtel ! C’est la 1ère fois qu’on a de la pluie pendant le séjour. On est chanceux !

Le lendemain, nous partons pour le Chavin de Huantar, site pré-inca construit entre 3000 et 200 avant JC. Il nous faut près de 3h pour y arriver.  La moitié de la route est de la piste, les parents ne sont pas encore habitués :-)

IMG_7904r IMG_7907r IMG_7903r IMG_7915r

Notre guide n’est pas aussi bien que les précédents. Il s’y connaît mais ne va pas à l’essentiel, il ne me laisse même pas le temps de traduire ses explications qu’on est déjà rendu au point de vue suivant et commence ses explications avant même que tout le groupe soit là. Toi, c’est sûr, tu n’auras pas de propina (pourboire). Sans compter quelques fabulations sur le fait que les anciens auraient fait exprès de construire une cour de 14 mètres de long, car 14 = 7 x 2 et que le chiffre 7 est magique . Il nous cite d’autres mesures en rapport avec le chiffre magique. OK, donc le système métrique existait 3000 avant JC, la bonne blague !

Le site nous impressionne surtout parce qu’il a été construit il y a très longtemps mais sinon on lui trouve beaucoup moins de charme que Chan Chan ou Huaca de la luna. Chavin de Huantar est aussi un lieu cérémoniel. Devant le temple, le guide nous explique qu’il avait été construit en étages et qu’un tremblement de terre a fait effondrer une plateforme. Ils n’ont pas reconstruit mais agrandi le temple en faisant des murs non plus verticaux mais inclinés afin de contrer les mouvements sismiques. Quelle intelligence déjà pour l’époque !

IMG_7935r IMG_7934r IMG_7932r IMG_7925r IMG_7922r

Nous allons voir en dernier la cabeza clave. C’est une tête d’homme avec des traits de félin (puma), d’oiseau (condor) et de serpent qui représente un sacrifié. Il a les yeux exorbités et les narines dilatées. En effet, avant de mourir, on lui donnait de la drogue qui le faisait halluciner et lui dilatait les narines afin que le sang sorte et soit offert aux dieux. Il y avait environ une centaine de têtes, seule une, d’origine, est encore là.

IMG_7937r

Nous visitons ensuite le musée où 95% des pièces exposées sont d’origine : céramiques, sculptures de dieux, d’animaux, têtes. Il y a des pièces extrêmement bien conservées. Le musée nous plaît beaucoup mais le guide va vite. On fait nos rebelles, on reste le temps qu’on veut devant les pièces et on n’écoute pas toutes ses explications, ce serait dommage de bâcler. J’écoute ce que je peux et je lis les panneaux pour le reste. J’ai envie de demander au guide s’il a le feu aux fesses.

Le soir, nous rentrons à Huantar pour prendre le bus de nuit pour Lima. Nous n’avons pas pu avoir de places VIP avec sièges « cama ». Nous sommes en semi-cama (sièges moins larges et moins inclinables) mais ça le fait quand même ! Ils sont devenus de bons routards les parents !

 

 

Laisser une bafouille

*