Bilan Laos

IMG_2748rEncore un chouette pays !

Humainement, le sud nous a plus plu que le nord. Il faut sortir des sentiers battus et lieux touristiques pour vivre au pays de sourires. Le Laos est un pays très nature, calme et serein. C’est pour nous son attrait principal.

Nos coups de coeur

  • Le calme et la sérénité qui règnent au Laos. Ce pays invite à la zénitude et à la relaxation.
  • Les sourires et la gentillesse des Laotiens dans le sud
  • Les échanges avec les enfants qui courent pour nous dire « hello » ou « sabai-di », qui acceptent de prendre la pose et qui rigolent avec nous
  • Nos expériences en scooter et particulièrement notre roadtrip dans le plateau des Boloven
  • Le café lao avec un fond de lait concentré sucré. Mmmmmh !
  • Les 4000 îles et l’île de Don Det, un petit coin de paradis, idéal pour terminer son séjour au Laos !

Ce qu’on a moins aimé

  • Le manque de gentillesse, de sourires, d’accueil dans les lieux les plus touristiques surtout dans le nord du pays (mais il est vrai qu’on est resté dans les villes)
  • Les « vomito-party » dans les trajets en bus : les laotiens ont vraiment le mal des transports…
  • Le tout-payant du Laos : parking pour vélo ou scooter dans les sites touristiques, les cascades, les ponts. Tout est prétexte à soutirer quelques kips aux touristes même si le montant n’est pas très élevé.
  • La musique sans style et d’une platitude à vous endormir. Style guinguette à la mode lao, sans rythme ni refrain. Bof !
  • Les gros cafards qui sont venus dans notre bungalow à Don Det (je sais on est en pleine nature, les cafards j’ai vraiment du mal surtout quand ils se glissent sous le matelas ou dans notre sac à dos). On a même pris avec nous un clandestin jusqu’au Cambodge !

Les bonnes adresses

Vientiane

  • Restaurant Han San Euay Nong. Une cantine bonne et pas chère pour manger salade de papaye, springrolls et soupes bien copieuses.

Vang Vieng

  • Maylyn Guesthouse, située de l’autre côté de la rivière. Un bungalow très mignon avec salle de bains intégrée (eau chaude), calme, avec une vue splendide

Paksé

  • Sedone River Guesthouse. Le confort n’est pas exceptionnel (salle de bains intégrée sommaire avec eau froide) mais le prix est très correct
  • Restaurant Daolin, situé sur la route 13 (route principale). Très bon et pas très cher
  • Boutique de location de scooters « Miss Noy » située sur la route 13. Des scooters en bon état, accueil en français et toutes les explications nécessaires pour le roadtrip sur le plateau des Boloven. Partez en toute tranquillité !

Don Det

  • Manisap guesthouse à Don Det. Bungalow sommaire mais une super vue, un coin calme, un accueil chaleureux, de bons conseils de la part de Sam et de la bonne cuisine !

Le b.a.-ba de la politesse

  • Bonjour : Sabai-di (le i avant le « di » se prononce très légèrement selon la personne qui parle. On a entendu des « sabadi » comme des « sabaïdi »)
  • Au revoir : Sabai-di
  • Merci : Kopjai (prononcer kopdjaï)

Le budget

Au mois de janvier 2014, le taux de conversion était de 1€ pour 10 900 kips.
Nous avons dépensé 683€  à deux pour 21 jours soit  16€/personne/jour.
Nous avons classé par catégorie ce que nous a coûté notre séjour au Laos :

 

6 bafouilles

  1. La Pap.

    Alors les bafouilleurs ça dort……. Faudrait p’t’être encourager nos baroudeurs dans leur mission humanitaire.
    Avons hâte de lire la suite……
    Bizouilles

  2. Francis

    Je partage, je suis impatient de vous lire…

  3. daniel

    Au moment ou j’écris cette bafouille vous êtes en mission humanitaire au Cambodge. Il me tarde que vous repreniez vos écrits. Suivre votre aventure est un régal.

    Bonne route.

  4. Benjamin

    Hello,
    J arrive à l instant sur votre Blog.
    Vos anecdotes me font vivre votre voyage !

    Continuez comme cela et profitez bien.

  5. isabelle bonnin

    bravo
    intronisee par ma reine ,j accede enfin au blog des baroudeurs!
    je me regale à lire vos peregrinations
    ouah continuez ça fait bien rever
    isabelle

  6. Taticline

    Allez les petits….on a hâte de connaître la suite, on trépigne d’impatience et on a soif de lectures. Bises

Laisser une bafouille

*