Jour 18 : Delta du Mekong

Au marché flottant

Au marché flottant

Lever matinal pour un départ vers un second marché flottant.
Nous embarquons à bord de bateaux d’environ 1 mètre de large et de 15 mètres de long.
Nous avons la chance de passer au milieu du marché flottant et de voir de près les marchands.
Les vendeurs de boissons et de fruits nous accostent et s’accrochent à nous.
Dans chaque bateau, il y a toujours un petit temple pour prier et honorer Buddha.

Un peu de lessive ...

Un peu de lessive ...

Il y a vraiment une vie dans le delta : les femmes font la lessive dans l’eau du fleuve, d’autres se baignent ou lavent leur vaisselle !

Nous nous arrêtons dans une « fabrique » de riz. C’est ici que le riz est transformé : le grain est séparé de l’ivraie.
Différents calibres : riz blanc, riz cassé, riz en poudre…
Un chat roupille au milieu des sacs de riz, il n’avait pas l’air de s’en faire.

Nous profitons ensuite d’une ballade dans un bras peu fréquenté du Mekong.
Nous passons au milieu des habitations, la nature est luxuriante.
Les enfants nous font tous un coucou de la main et disent « hello », trop mignons !

La nature luxuriante

La nature luxuriante

Nous nous arrêtons ensuite et marchons à travers les arbres fruitiers et élevages de poissons, poissons-chat notamment.
Puis nous avons une dégustation de fruits : papaye (ramassée à la foufourche), jack fruit (fruit du Jacquier), ramboutan, ananas, mini banane, un délice !

Pendant la dégustation, une grosse averse a lieu.
Elle s’arrête au moment où nous repartons en bateau mais de toutes façons, ils ont tout prévu, ils venaient de bâcher les bateaux !

Le bateau nous dépose pour la pause déjeuner, il est seulement 11h !
Nous goûtons à une sorte d’omelette garnie : crevettes, champignons, pousses de soja, ciboulette… Très bon !

Départ en car direction le ferry. Nous embarquons avec deux camions remplis de bombonnes de gaz, les boules.
Le car nous récupère à la sortie puis nous dépose dans un marché. Les marchands laissent les poissons sécher au soleil.

Nous traversons les allées remplies de fruits, légumes, herbes, là ça sent bon !
Ils ont aussi de nombreux oeufs dont des oeufs recouverts d’une substance noire bizarre. Il y a aussi des oeufs de caille, de poule, de canne.
Enfin, c’est ce que nous pensons reconnaître…

La circulation est toujours très dense. Pour parcourir les 120 km, nous avons mis 4h !!!
Quasiment pas de voitures, toujours les camions, bus et mobylettes / motos. D’ailleurs, au Vietnam, ils sont de très jolis vespas.

Vers 16h30, nous apercevons les écolières qui sortent de l’école. Elles revêtent toutes un ao dai (habit traditionnel) et circulent pour la plupart à vélo.
Elles sont très jolies.

Nous apercevons aussi quelques caveaux (tombes) disséminés par ci par là dans les champs. Il ne semble pas y avoir de cimetière commun comme en France.

Nous voici arrivés à Saigon, nous avions réservé notre hôtel chez Madame Cuc, hôtel recommandé dans le guide Lonely Planet.
Notre chambre coûte 15$ avec dîner et petit déjeuner inclus. L’accueil est très chaleureux.
Notre chambre est au 5ème étage. Nous pensions devoir monter nos bagages et finalement quelle bonne surprise : il y a un treuil au milieu de l’escalier qui les monte pour nous.
En une minute, nos bagages sont devant notre porte (enfin presque…)

Après le dîner chez Madame Cuc et une petite douche, nous sortons écumer les bars happy hours de la ville…
Le 1er bar dans lequel nous nous rendons s’appelle le Crazy Buffalo. L’ambiance est complètement crazy avec une vingtaine de boules à facettes, la DJ de qui nous pourrions prendre aisément la place, les 4 barmen à notre service…

Nous enchaînons dans un deuxième bar, le GO2, et profitons encore de l’happy hour et du wifi pour mettre à jour ce si joli blog…

Demain, dernière journée :-(

Hellooooo !

Hellooooo !

Pont de singe

Pont de singe

Laisser une bafouille

*