Jour 16 : Ho Chi Minh City

La nuit n’a pas été des plus récupératrices ni pour Marie ni pour David.
En effet, notre voisin asiatique n’a pas arrêté de ronfler. Nous avions beau dire « chut », le taper gentillement, il ne se réveillait pas…
C’était usant. Nous avons fini par dormir grâce aux boules quiès.

Arrivée à 5h30 à Ho Chi Minh City. Pas évident de trouver un hôtel ouvert.
Après 5 tentatives, nous prenons une chambre libre de suite. Nous devons quitter nos chaussures pour monter les escaliers, c’est la 1ère fois. Ca doit être pour mieux respecter Buddha ! Nous continuons notre nuit pendant une heure.

Nous sortons ensuite prendre notre petit déjeuner. La ville nous semble familière maintenant.

Géant vert et sa femme devant la Fnac vietnamienne

Géant vert et sa femme devant la Fnac vietnamienne

Nous avons passé le cap de puis plusieurs jours : nous consommons des boissons avec glaçons !
D’ailleurs les glaçons sont taillés à la hache dans un gros bloc. Bien souvent, ces blocs sont transportés à l’arrière d’une moto pour une hygiène parfaite, sans poussière !

Nous décidons de faire un tour au zoo de la ville, l’entrée nous coûte 12 000 dongs (50 cents).
Les animaux sont presque tous en train de faire la sieste. Nous voyons des animaux que nous n’avons pas chez nous (des chats dorés d’Asie…).
Tellement nous sommes dévisagés, nous avons l’impression que c’est nous l’attraction du zoo.
Plus loin, nous apercevons un orang outang, en train de marcher entre 2 enfants, lui même comme un gamin.

Nos cousins viets

Nos cousins viets

Son « dresseur » le fait aller s’asseoir sur un banc, ouvrir les portes, c’est marrant mais sa situation, une fois remis en cage, est triste.
Il joue avec une bouteille, se fait du vent avec un papier en guise d’éventail…

Beaucoup de femmes portent des sandales avec chaussettes, c’est la grande classe, nous avons toujours du mal à nous y faire !

Nous prenons 2 cyclo pousse pour revenir à l’hôtel. Nous négocions la course à 30 000 dongs chacun au lieu de 50 000 dongs.
Les pousseurs se marrent tout le trajet, du coup on les paie un peu plus cher.

Ho Chi Minh comporte de nombreux restos japonais.
De manière générale, nous avons vu peu de restos étrangers au Vietnam. Il y a surtout des restos italiens.
Il y a peut-être du business à faire…

Girafon viet

Girafon viet

Laisser une bafouille

*