Gyeongju et séjour au temple de Golgulsa – Du 14/09 au 16/09

IMG_9832rAprès avoir avalé une soupe de nouilles froide avec des glaçons en guise de petit déjeuner-déjeuner, nous montons dans le train direction Gyeongju (경주시).

Le train que nous prenons de la compagnie Korail est semblable à nos TER et moins cher que le bus. Il est spacieux et arrive à l’heure. A 14h, nous arrivons à Gyeongju puis prenons un bus direction le temple de Golgulsa (골굴사). Dans le bus, nous faisons la connaissance de Lucas, un Norvégien qui est bénévole au temple pendant 4 mois (il fait la plonge) et profite des activités du temple. Il nous raconte qu’il a démissionné de son boulot en Norvège pour voyager et continuera sûrement sa route vers le Japon.

Arrivés au temple, nous sommes accueillis par Sarah, une Anglaise qui vit au temple depuis 3 ans. Elle est venue en Corée en tant que prof d’anglais, a séjourné au temple quelques jours puis est restée. Elle nous montre nos chambres : David est en coloc avec un Coréen, Chang-Un qui séjourne pendant un mois au temple pour se ressourcer, se relaxer, vivre sans stress car il est malade, il faut comprendre qu’il fait un burn-out, phénomène assez fréquent en Corée. Nous discutons un peu avec lui et découvrons une autre face de la Corée, un peu plus sombre. Les salariés sont sous pression. Chaque tâche qu’ils commencent le matin doit être finie le soir, peu importe l’heure à laquelle ils finissent. Ils n’ont que le dimanche en repos hebdomadaire et une semaine de congés par an…

Pour ma part, je suis toute seule dans ma chambre car il n’y a pas d’autres filles à résider au temple en séjour court. Nous avons des matelas posés par terre comme dans les maisons traditionnelles, de l’eau chaude. On a vu pire au niveau des conditions !

En attendant le dîner, nous faisons une balade au sein du temple. C’est déjà du sport d’arriver tout en haut, ça grimpe, ça grimpe mais ça vaut le coup. La vue est belle, partout du vert et un buddha gravé dans la roche.

IMG_9822r IMG_9824r IMG_9827r IMG_9829r

IMG_9835r

A 17h, nous dînons. Les moines à la 1ère table à gauche, les hommes à droite et les femmes à gauche. Ici, on mange végétarien et le mieux et de prendre son repas en silence. Interdiction de ne pas finir son assiette et interdiction de manger entre les repas !

Après le dîner, Sarah nous explique comment nous devons saluer un moine, les paroles des chants, comment s’incliner et saluer buddha…puis nous assistons au « evening chanting service ». Les femmes à gauche, les hommes à droite. Nous nous inclinons 3 fois devant buddha puis un moine se met à taper sur un instrument en bois et à chanter pendant 30 minutes. Après, c’est cours de sunmudo. Le sunmudo (선무도) est un art martial zen. Le grand maître du sunmudo réside au temple.

Nous démarrons par de la méditation puis des exercices de souplesse, de lever de jambe… Pas facile ! Après, c’est dodo car demain c’est lever à 4h :-(

C’est la grande cloche qui sonne le gong du réveil. Si nous manquons le « morning chanting service », nous devons faire 300 génuflexions. Il y a 2 moines devant. Les chants sont prenants. Après la session de chants, c’est 1h de méditation : 30 minutes assis, 30 minutes en marchant. Au bout de 15 minutes, j’ai des fourmis dans les jambes, j’ai trop mal mais je dois prendre sur moi. J’essaie de penser à autre chose.  Je suis contente quand nous avons le droit de nous lever pour la marche de méditation.

A 6h, c’est petit déjeuner (riz, légumes, soupe, comme le dîner) puis nous avons quartier libre jusque 8h30. Nous retournons nous coucher ! Je ne sais pas comment ils font pour se lever tous les jours à 4h (les moines se lèvent même à 3h30). A 8h30, c’est cours de sunmudo par un Français qui l’a pratiqué pendant 7 ans à Toulouse (centre important). Il était venu séjourner 2 fois au temple puis quand le grand maître est venu en France, il l’a convié à venir enseigner le sunmudo au temple de Golgulsa, dingue ! Il a pris un congé sabbatique de son entreprise Airbus pendant 1 an, puis a prolongé par un congé sans solde et a fini par démissionner car il ne se serait jamais vu revenir chez Airbus. Il vit au temple depuis plus de 3 ans et semble heureux.

David et moi voyons vraiment que nous ne sommes pas souples. Le prof peut faire un grand écart facial, latéral, se mettre la jambe derrière la tête mais ce qui est rassurant c’est qu’il nous dit que lorsque à 33 ans il a démarré le sunmudo, il ne touchait pas ses pieds avec ses mains…

Après nous faisons une série de 108 génuflexions avec Sarah et Chang-Un. Pourquoi 108 ? Dans le bouddhisme, il y a 6 sens. Les 5 que nous connaissons plus la pensée. Chacun de ses sens produit quelque chose (ex : la vue produit une image) puis il y a 3 dimensions temporelles le passé, le présent et le futur, d’où 6x6x3 = 108.

Ces inclinaisons ont pour objectif de se purifier et de faire le vide. C’est Sarah qui les compte dans sa tête. Au rythme d’un bâton qu’elle frappe dans sa main, nous devons nous incliner tous en même temps. Nous les faisons sans problème puis assistons à la cérémonie du thé. Nous buvons le thé avec un moine qui nous dit qu’on peut s’asseoir autrement qu’en lotus et se mettre à l’aise. Il nous a beaucoup fait rire, il faisait le grand écart pour se mettre à l’aise !!!

Nous avons posé des questions à Sarah qui nous disait qu’il y avait 4 à 5 moines qui vivaient au temple, nous expliquait que le système scolaire était basé sur la compétition « il faut toujours être le meilleur et non parmi les meilleurs », les étudiants qu’elle a eu en cours particulier étaient capables de travailler jusqu’à minuit. Elle nous dit qu’avec le bouddhisme, on apprend à ne pas s’attacher, à vivre le moment présent, à ne pas avoir de regrets, à ne pas vouloir posséder…

Nous assistons ensuite à une démonstration de sunmudo. D’ailleurs beaucoup de touristes et des militaires y assistent. Il y a 2 sessions par jour au temple de Golgulsa. Puis c’est le moment du déjeuner. Après le déjeuner, nous discutons avec le Français. Il pense faire encore 1 ou 2 ans au temple puis aller en Suisse ouvrir une école de sunmudo (sa copine est Suisse), il n’y en a pas.

IMG_9844r IMG_9843r IMG_9854r IMG_9863r IMG_9883r IMG_9875r

Le meilleur pour la fin :

IMG_9897r

Nous quittons le temple, heureux de cette expérience et nous dirigeons vers Gyeongju, à 40 minutes de bus. Nous allons prendre un café (il faut avouer que nous aurons testé un coffee shop par jour ou presque). Des Coréens nous font un grand sourire à notre arrivée, je leur adresse un bonjour en hangeul en retour, ils sont tout contents. Le serveur du coffee shop se met debout dès notre arrivée. Nous réservons sur un internet un Love Motel, le N Motel à un super prix : 38000 wons la nuit au lieu de 170 000 wons (30€ environ).

Les Love Motels sont aussi ouverts aux touristes classiques. Nous avions lu, dans certains cas, qu’à la réception il y a une fenêtre teintée qui permettait aux clients et à l’employé de l’hôtel de ne pas se voir. Ici, ce n’est pas le cas.

Notre chambre est grande, un énorme lit, un grand écran plasma, ordinateur, bain à remous,  mini frigo, nécessaire de toilette avec classique dentifrice, gel douche, shampoing, peigne et en plus ici gel pour les cheveux, lotion pour le corps, gel après-rasage, parfum, préservatifs… Les wc ont toutes les options possibles : siège chauffant, petit jet, gros jet, séchage des fesses :-)

IMG_9901r IMG_9904r IMG_9907r

IMG_9902r

Un Kim s’est glissé dans cette photo, saurez vous le retrouver ? :-)

Nous avons une vue sur le parc des tumulis, très jolie vue. Nous avons de la chance !

Nous allons faire un tour dans le centre de Gyeongju, ville de 300 000 habitants, rempli de magasins, marchés, coffee shops, restaurants. C’est sympa. Nous allons aussi au parc des tumulis, sortes de dunes recouvertes d’herbe qui furent des tombes. L’un des tumulis a été ouvert. La personne était enterrée comme dans les pyramides égyptiennes avec plein de richesses. Celui-ci fait 47 mètres de diamètre, 12 de haut.

IMG_9911r

Nous allons dîner dans un resto tout mignon avec terrasse et petits espaces avec tables basses et prenons le menu dégustation avec presque 20 petits plats traditionnels et un vin à la prune, très bons !

IMG_9921r IMG_9922r IMG_9924r

Le lendemain, nous nous reposons puis allons au temple du Bulguksa  (불국사). Ce temple classé à l’UNESCO  fut l’un des principaux du royaume du Silla dans les années 500. Il fut détruit lors de l’invasion japonaise et reconstruit en 1974. Nous croisons très peu de touristes occidentaux et beaucoup d’élèves coréens pas très disciplinés.

IMG_9951r IMG_9964r IMG_9967r

Nous revenons dans le centre, allons prendre un café puis allons à l’étang Anapji (경주 동궁과 월지). Il y a 1500 ans, il y avait ici un palais et cet étang. Gyeongju fut la capitale du royaume du Silla et cela se voit dans la ville à travers de nombreux vestiges (tumulis, temples, pagodes, observatoire, tombes sous-marines…).  Il fait nuit et l’éclairage met très bien en avant les quelques temples qui ont été restaurés. De nombreux Coréens s’y promènent. Encore une fois, nous sommes surpris par le prix de l’entrée : 2000 wons soit 1,50€.

IMG_9980r IMG_9976r

Nous terminons la soirée par un tour dans la ville. Demain, nous ferons route vers Busan dans le sud-est, à 1h de bus de Gyeongju.

WP_20150916_20_24_07_Pror  IMG_9938r WP_20150916_13_15_01_Pror IMG_9915r WP_20150915_18_03_08_Pror

Une bafouille

  1. Francis

    Très très jolies photos de Nuit et toujours un plaisir de lire votre carnet de route. Merci à vous deux. Francis

Laisser une bafouille

*